Les gardiens de la tanière

« Ciné-magie | Accueil | Mais où est donc mon oiseau rare ? »

mercredi 03 février 2010

Commentaires

Anne

Heidi faisait judicieusement remarquer que les mères subissent le même genre de culpabilisation avec les crèches, nounous ou centre de loisirs où nous jetons nos enfants pour s'amuser au bureau.

Moi j'dis, laisse glisser. Et puis tu connais la namfarang, elle parle plus fort qu'elle ne pense réellement :)

Anne

PS : ravie, toutefois, que ça te fasse une occasion de bloguer !

euqinorev

* En effet ANNE, le sujet me donne pour le coup une inspiration plutôt globalement en berne ! ;)
Je n'ai pas eu envie de laisser glisser parce que Nam, que j'apprécie beaucoup au demeurant, est surtout un détonateur : outre le fait que ce n'est pas la première fois que je lis cette opinion dans ses écrits et que cette fois j'ai eu envie de réagir, elle n'est pas la seule à penser ainsi, et de très loin. Comme je l'ai écrit, beaucoup de gens ont ce même raisonnement à l'emporte pièce. J'ai donc eu envie de remettre certaines pendules à l'heure, et de dire ce que je pensais sur le sujet. D'autant qu'avec la prolongation de l'espérance de vie, c'est un sujet qui sera au fil du temps de plus en plus d'actualité.

namfarang

Je répète juste ce que je viens de répondre chez Anne.

Je ne parlais pas des parents MALADES!
Mais de ceux qui sont encore en BONNE SANTE, que l'on abandonne en home en rendant visite 2x par année.

namfarang

D'autre part, je viens de lire ton dernier commentaire (17:08) et je pense que tu dois encore avoir mon mail et que si t'as de telles choses à me dire: tu peux m'écrire.

Je n'apprécie pas ton hypocrisie. merci au revoir!

Et je te rappelle que plusieurs fois je t'ai soutenue pendant que tu tramais à faire les aller-retour. JE t'ai soutenue quand tu as pris la lourde décision.

Tes parents : MALADES = un cas à part.

Mais mon soutient, mes mails et mon téléphone, tu as plus vite zappé qu'une malheureuse phrase mal comprise.

euqinorev

* A NAMFARANG :
1er commentaire : désolée mais la nuance n'apparaissait en aucun cas. C'est fou le mal que j'ai à faire comprendre aux gens que je ne suis pas télépathe...
2nd commentaire : je ne vois aucune hypocrisie ici. Je dis ce que je pense, comme je l'ai toujours fait. Et il me semble que tu es la première à réagir vertement quand qui que ce soit dit quelque chose qui te dérange. Les autres n'en auraient-ils pas le droit ?
Quant au soutien et au téléphone, quelques mails et une conversation en plusieurs années, mails où d'ailleurs inversement je t'ai souvent soutenue dans tes galères... Tu mélanges tout, et surtout tu prends comme attaque ce qui n'est qu'une réflexion. Née d'une phrase de toi certes, je le reconnais, mais, et je l'ai précisé, sans attaque directe vers toi vu que la majorité des gens pense la même chose. Il semblerait que tu aies du mal à assumer tes opinions quand elles sont controversées.
Dernière chose, étrange de voir que cette note, où tu te sens mise en cause, te fait soudainement revenir ici, alors que tu brillais par ton absence au fil de mes derniers billets...
Mais tu as raison : merci et au revoir.

* A tout le monde : fin de l'alcartade, Nam et moi continueront par mail, s'il y a à continuer quoi que ce soit.
L'antenne est à nouveau à vous tous ;)

cacahuète

Quand j'étais petite, j'ai toujours visité ma grand mère paternelle en maison de retraite... elle n'était pas malade mais juste âgée... Je vais peut etre me recevoir la foudre, mais je trouve que c'est une bonne solution, ainsi on les sait soutenus, aidés et accompagné... quoi de plus triste que de savoir son (ou ses) parents seuls chez eux à ruminer toute la journée ? moi ça me démonte ça, en maison de retraite ils gardent au moins un semblant de socialisation car tout le monde ne peut pas les prendre chez eux et vivre 24h/24 avec eux...... et qui plus est quand la personne est malade, alors je trouve que la question ne se pose même pas !.....
C'est juste mon avis
Mais comme dit anne ! Les mères subissent les mêmes culpabilisations en laissant les enfants à la crèche, moi même je ne travaillais pas à l'époque, et pourtant je la laissais de temps en temps à la crèche, pour les mêmes raisons, un peu de socialisation.... et j'emmerdais les gens qui me regardais de travers ! mais je comprends que parfois ça fait du bien de faire sortir sa colère !......
un gros bisous ma véro

Pablo

J'aime le ton et la sincérité de ton billet, avec les arguments duquel je suis bien d'accord. (Je me demande seulement, en sachant que l'espérence de vie augmente de plus en plus, quelles souffrances nous attendent, nous, quand nous deviendrons vraiment vieux, plus vieux que les vieux de maintenant).

Ça me fait de la peine que toi et Namfarang (et je ne vous connais que de très loin par vos commentaires sur le blog de Chiboum) vous fâchiez à cause d'une polémique qui n'a aucune raison de tourner à la querelle personnelle et aux règlements de compte : surtout ce n'est pas la peine ! Je souhaite un prompt retour du calme entre vous deux...

euqinorev

* Même pas malade CACAHUETE, on est rarement en maison de retraite quand on pète la forme. Mais certains sont un peu moins mal que les autres c'est vrai, même si globalement l'état physique de tous est plutôt très bas.
Oui, il est important d'aller régulièrement visiter la personne placée. Pour plein de raisons : elle en priorité bien sûr, mais ça permet aussi de garder un oeil sur le fonctionnement de l'établissement, le comportement du personnel etc. Il (le personnel) est toujours sensible au fait que la famille vienne souvent et régulièrement.
Tu as complètement raison en parlant de relations sociales, il est important de les garder le plus possible. Même si, dans les maisons de retraite comme partout ailleurs, il y a des bagarres ! ;)
Gros bisous à toi

* Hello PABLO, et bienvenue dans la tanière :)
Oui, cette histoire d'espérance de vie qui s'allonge inéxorablement est un problème, puisque rien n'est prévu pour y parer. Je pense notamment aux dégénérescences neurologiques, qui sont inévitables avec l'âge. Il y a de plus en plus d'Alzheimer et autres démences, et à aujourd'hui on ne sait pas les soigner. Juste "calmer" les personnes atteintes à l'aide de neuroleptiques, ce qui ne constitue pas vraiment un soin.
Bah, on se fâche parfois sur les blogs, il n'y a aucune raison que ce ne soit pas le cas comme dans la vraie vie puisque ce sont des endroits d'échanges d'idées et d'opinions (et puis, des blogs où tout le monde serait toujours beau, gentil et d'accord avec tout, quel ennui ! ;) ). Et puis, comme dans la vie, c'est aussi beaucoup une histoire de caractères et de personnalités. Deux personnes impulsives et hop, c'est le clash.
A bientôt j'espère.

Pralinette

Ton billet est fort bien écrit, ma sourette, et j'adhère complètement à tes propos.
Pour être dans l'ambiance au quotidien, je confirme le soin, l'attention et l'amour que reçoivent ces personnes en fin de vie.
Si elles sont placées en structure, c'est bien parce que les enfants, la famille ne peuvent plus faire face ni gérer les situations douloureuses.
Je vois effectivement des personnes qui n'ont pas beaucoup de visites familiales, mais je vois aussi des enfants hyper présents, quotidiennement ; ils arrivent avec des bouquets de fleurs, un petit gâteau etc. Il y a de tout, comme partout !
Je pense que tout le monde est pour le maintien à domicile, mais il a des limites, de tous ordres. On ne peut jamais juger qui que ce soit pour quoi que ce soit.
Gros bisous ma sourette.

sylvie Bourcier

Ah euqinorev, je suis bien contente de lire ce que tu as mis sur les maisons de retraite car c'est actuellement le problème auquel nous sommes confrontés en ce moment mon frère et moi, ma mère ayant la maladie d'Alzheimer elle est seule chez elle, une aide-ménagère passe tous les jours mais mon frère qui s'occupe d'elle est au bord de la dépression moi je suis trop loin et nous envisagions de la mettre en maison de retraite mais elle refuse d'en entendre parler , elle perd de plus en plus la notion du temps etc, ses voisins se sont plaints l'autre jour car elle est venue sonner chez eux à 22h30 et il y a quelques jours elle s'est enfuie de chez elle, mon frère la cherchait partout dans la ville où elle habite alors il n'y a pas à culpabiliser pour l'instant nous sommes dans une impasse. Bonne soirée Sylvie

jean-claude

Bonne reprise de blog!

jean-claude

Tout indique que tu es en pleine forme sourette. Bravissimo!

Maz

D'accord à cent pour cent.
Que ceux qui critiquent réfléchissent avant de parler.
Laisser les personnes âgées chez elles est un risque que certains ne voudront pas prendre.
Une chute, un malaise, même en bonne santé, personne n'est à l'abri.
La plupart du temps, les enfants travaillent encore et leurs parents se débrouillent tout seuls jusqu'à ce qu'ils sortent de chez eux, désorientés, sans que personne ne s'en aperçoive.
Je sais de quoi je parle, les gens pensaient si fort que je les ai très clairement entendus.
Les pompiers (alertés par des gens très bien pensants) ont trouvé ma mère assise sur le trottoir devant ma porte alors que j'étais au travail.
Je n'ai pas eu d'autre choix et j'ai vu la déchéance s'emparer de sa tête et de son corps sans aucune pitié. Elle est partie à 62 ans mais elle était morte bien avant.
Les maisons de retraites insalubres et qui empestent l'urine, je connais aussi. Les gâteaux et confiseries partagés par les personnes dévouées qui s'occupent des vieux, j'ai vu ça aussi.
Pourtant, le prix de ces établissements est bien trop élevé pour des personnes gagnant tout juste leur vie. C'est sur ce sujet qu'il faudrait revenir et non sur ceux qui sont bien assez peinés d'y avoir recours.
Alors, que tous ceux qui ont la langue bien agile pour critiquer essaient, une seconde, de réfléchir, s'ils y parviennent !

euqinorev

* Tu es en effet bien placée pour parler du sujet ma SOURETTE.
C'est vrai qu'il y a des personnes qui n'ont pas beaucoup de visites. Mais il y a parfois une raison à ça, ce n'est pas forcément de l'abandon comme le pensent tant de gens. Là où sont mes parents, il y a une dame qui n'a plus ni mari ni enfants, tous décédés. Une autre dont la fille et le gendre ont un cancer, ils ont eux-mêmes des enfants et doivent gérer tout ça à la fois. Une autre encore qui n'a pas voulu quitter sa région au moment d'être placée, mais dont le fils vit à 500 km. Quant à mes parents, notre famille restante étant quasi inexistante, il n'y a que moi qui y vais régulièrement : si je tombe malade, ils n'auront plus de visites. Bref, chaque cas est à part.
Des gros bisous à toi

* Bonjour Sylvie, et bienvenue à toi aussi :)
C'est en effet un gros problème quand la personne refuse le placement. On ne peut pas l'y forcer, car elle risque de beaucoup en vouloir aux enfants, et de mettre plus de temps que la normale pour s'y habituer. Que faire dans ce cas-là (auquel j'ai eu la chance de ne pas être confrontée) je ne sais pas, à part essayer de la persuader, lui en parler régulièrement... Si tu connais un psy demande-lui des conseils sur la façon d'aborder le sujet, tu peux aussi peut-être en parler au médecin de famille ?
Quand ce problème sera résolu et que vous en serez au choix de l'établissement fais-moi signe, je te donnerai l'adresse d'un site extra qui fait une première sélection à ta place selon tes exigences et inpératifs. C'est gratuit, et c'est d'une sacrée aide côté gain de temps.
A bientôt

* Reprise JEAN-CLAUDE, c'est un bien grand mot pour une malheureuse note en un mois ! ;)
Mais peut-être sera-t-elle suivi de petites soeurs, qui sait !
Mouarf, disons que c'est un sujet qui me tiens à coeur, et sur lequel j'ai eu envie de rétablir une certaine justice.

* 62 ans MAZ, mince alors, c'est bien trop jeune pour mourir ! Mais quand l'état physique et neurologique est au dernier stade, que peut-on espérer d'une survie...
C'est vrai qu'il y a des établissements douteux. De moins en moins car ils sont de plus en plus surveillés, mais il en reste quand même. Ceux-là sont beaucoup moins chers que les autres -à ce sujet, il faut différencier les établissements publics, gérés par l'état et les locaux, souvent l'hôpital, et les structures privées-, mais s'ils sont mal tenus ça n'avance à rien. De toute façon si l'on veut de la qualité il faut y mettre le prix, et tout le monde ne peut pas se le permettre. Mes parents ont une retraite correcte à eux deux, mais s'ils n'avaient pas eu leur maison ils n'auraient jamais pu aller là où ils sont, la vente de leur maison servant à compléter les retraites pour payer l'établissement. De toute façon, même sans parler d'endroits douteux, les différences de prix correspondront toujours à des différences de qualité : déco et environnemnt, taille des chambres, animations, repas, et parfois aussi qualité du personnel.
Je ne sais pas pourquoi les Ehpad sont en général si chers. J'ai beau essayer de calculer ce que coûtent mes parents, même en mettant tout bout à bout je suis loin de parvenir à la somme que je paie chaque mois. Cela dit je ne connais pas les frais généraux revenus à chaque résident. Ma Sourette, si tu veux nous éclairer un peu sur le sujet ?

DUKE

Heureux de te lire à nouveau ma chère amie.
A très bientôt j'espère,bon we et bisou amical.
Duke

rejays

Bonsoir,

Je ne peux rien ajouter sinon que je suis tout à fait d'accord avec vous et M..

Bon week-end !

Pralinette

On m'appelle, alors je viens ;)
Dans le détail, ma sourette, je ne pense pas pouvoir répondre complètement, le budget c'est pas mon fort. Ce que je peux dire c'est que, en effet, il faut différencier EHPA et EHPAD (le D de dépendance). Il est bien évident qu'une personne dépendante "coûte" plus cher qu'une personne autonome en foyer logement. Là où je travaille nous avons EHPA et EHPAD, les tarifs ne sont pas les mêmes. Les gens dépendants demandent beaucoup plus de soins : toilettes, protections, veilles de nuit comme de jour, tous les médicaments et les visites du médecin sont pris en charge par la structure.. et j'en oublie sûrement.
Après, le prix varie encore d'une EHPAD à l'autre. Comme tu le soulignes, il y a effectivement les établissements privés et les établissements publics, ces derniers reçoivent beaucoup plus de subventions. La structure où je travaille est publique (CCAS > centre communal d'action sociale) et je sais, car nous en avons parlé toutes les deux, que tes parents paient bien plus cher, cela va je crois du simple au double ! C'est une honte... des profits se font sur le dos des personnes âgées... et je crois ma sourette, que tu peux t'user à chercher ce qui coûte tant pour tes parents, tu ne trouveras pas... Il faut aussi préciser que l'aide ADPA rend service à bon nombre de personnes. Bon, le principal c'est qu'ils soient bien entourés, qu'ils finissent leur vie avec la meilleure dignité possible... les relations humaines sont évidemment capitales... il y a du personnel haut de gamme dans ces établissements ! Il y a sûrement, hélas, des maltraitants. Il ne faut pas hésiter à veiller et dénoncer. Je dois dire aussi qu'il y a du personnel en état d'épuisement permanent... En conclusion, beaucoup de chemin à faire pour améliorer la condition de vie des personnes âgées, mais nos grands chefs ne vont pas dans ce sens !!
Pour terminer, je voudrais approuver ce que dit Maz : laisser une personne chez elle peut être très dangereux quand survient le handicap, la maladie, la sénilité... vouloir garder à tout prix une personne à domicile dans ce contexte relève alors de la non-assistance à personne en danger.
Voilà ce que je peux dire "à chaud", mais il y a tant à dire...

euqinorev

* Bisous à toi DUKE

* Bon ouik' REJAYS

* En fait ma SOURETTE je comparais d'office les EHPAD, puisque je n'ai visité que ça à l'époque de mes recherches. Oui, je crois que le calcul est impossible à faire. Je suis consciente qu'il y a des abus de tarifs, mais qu'y faire ? On ne peut même pas boycoter ces établissements chers, ils sont tellement mieux que les autres ! C'est certainement différent en province, mais en RP la différence de qualité d'un tarif à l'autre est stupéfiante ; j'ai d'autant pu m'en rendre compte que mes parents étaient dans un premier établissement (bien moins cher) avant celui-là. Mais comme tu dis, l'important est qu'ils soient bien et bien traités, puisqu'ils ont la chance de pouvoir se le permettre. Mais quelque part, c'est injuste pour les autres...
Oui bien sûr, le maintien à toute force au domicile peut être très dangereux. J'en ai un peu parlé dans mon billet, j'ai passé une année 2007 affreuse à essayer de m'occcuper d'eux chez eux, et sans pouvoir éviter les nombreuses chutes et autres accidents, et hospitalisations en chaîne. Sans parler de ma propre santé, du stress énorme dans lequel je vivais, de l'angoisse... Quand j'ai annoncé ma décision à leur médecin, il m'a répondu que cela faisait des mois qu'il attendait que je la prenne, cette décision. Non assistance à personnes en danger, c'est exactement ça si l'on persiste.

Madeleine

Que pourrais-je dire de plus après être passée tous les jours lire ce billet et les commentaires qui ont suivi ?!
Je connais tout de ces situations et surtout de ce qu'il faut comme COURAGE pour prendre ces décisions (vendre une maison et entrer en maison de retraite).
On fait comme on peut pas forcément comme on veut !
J'ai la chance de voir "revivre" ma belle-mère maintenant ...

Je t'embrasse Véro.

Elle

Un sujet vraiment d'actualité en ce qui me concerne :
Prendre une décision et se demander si cela est la bonne est une chose pas évidente !
Chute de maman dans la rue , les deux bras en vrac ...que faire de papa avec ses dialyses, sa maladie de parkinson et ses autres soucis de santé ?
Une semaine d'hospitalisation pour elle et une semaine pour lui dans leur maison en organisant à la va vite des personnes pouvant l'aider ...et le soir , venir les remplacer car sans elle , il perd ses repères ...et culpabiliser malgré tout sachant que la nuit il sera seul !

Alors la meilleure solution est bien de trouver un lieu où on sait qu'ils seront pris en charge médicalement ...cela rassure ...
Donc les voilà tous les deux pour un mois ensemble dans la même chambre dans une maison de convalescence : chacun retrouvant sa moitié ...un peu bancale !

Et puis leurs enfants , leurs petits enfants ne sont pas si loin pour certains ...un appel, une présence ...

Je crois qu'on fait le maximum pour leur bien être ...

Euh! papa tourne déjà en rond ...alors faut encore trouver les mots pour lui dire qu'il est bien pour l'instant là ...son centre de dialyse est à coté ... en cas de souci le personnel hospitalier est là ...

Voilà,juste une note personnelle qui fait suite à tes mots que je comprends très bien .

Je t'embrasse

euqinorev

* Je ne sais pas si c'est du courage MADELEINE, mais c'est très difficile c'est certain. Il est vraiment douloureux de voir ses parents finir ainsi leurs vies, en établissement, même de qualité. Et leur maison me manque cruellement. Mais il n'y avait pas d'autre solution.
Je ne dirais pas que mes parents revivent, mais ils vivent toujours, ce qui ne serait pas le cas s'ils étaient restés chez eux. Je crois que mon père s'y est mieux fait que ma mère, mais c'est une question de caractère.
Bisous à toi

* C'est en effet la meilleure solution dans ce cas de figure, ELLE. Maison de convalescence, ou même Ehpad si besoin ensuite puisqu'ils proposent tous des hébergements provisoires (inconvénient des maisons de convalescence, on ne peut pas y rester plus de 2 X 3 semaines, mais avantage non négligeable c'est gratuit !).
Bon courage ma douce. Et comme tu dis, cela rassure, tout simplement parce que c'est la seule façon qu'ils soient en sécurité.
Je t'embrasse fort.

sylvie Bourcier

Bonjour euqinorev, la situation devient de pire en pire pour ma mère, les voisins continuent de se plaindre, elle jette des tas de détritus par la fenêtre de son immeuble, mon frère a dû tout ramasser , il est sur le point de craquer moi je suis loin avec en plus une enfant atteinte d'un handicap mental, je suis de plus en plus désemparée. Mon frère lui a dit qu'elle allait aller en maison de retraite, elle lui a répondu qu'elle préfèrait qu'on la tue.....je vais essayer de contacter par téléphone la doctoresse qui s'occupe des personnes atteintes de cette maladie. La vie est un cauchemar sur Terre. Comment la mettre en maison de retraite alors qu'elle fait des crises d'hystérie dès que l'on parle de ça, l'Alzheimer rime avec enfer....

teb

Peut être inviter ceux qui jugent à venir en personne s'occuper de nos parents ???
Papa est resté deux ans 1/2 dans une maison où l'on s'occupait bien de lui...
Pas parfait, mais l'aurions nous été nous mêmes ? Je ne crois pas.
Mais il était respecté, et ... aimé aussi, tu as raison.
Comme dans beaucoup d'autres domaines, les gens voient plus facilement ce qui ne va pas que le reste.
Pour un cas de maltraitance, ils ne voient pas les centaines de personnes bien soignées...

Re-bisou

VivieLaVie

Très beau billet. Je suis fière de toi sur le sujet. Je sais par où tu es passée. Si tous les enfants avaient ton courage...

euqinorev

* Bisous à SYLVIE (on est en contact par mail), TEB et VIVIE, et merci de votre passage sur ce billet pas facile à commenter.
Pas du courage ma Vivie, juste de l'amour et du respect : ça fait faire tant de choses...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

janvier 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Expressement vôtre

Boîte à zique

Invités d'honneur non blogueurs

  • Aubade
  • Haig
  • Jean-Pierre
  • Lydie
  • Mon Ange Gardien
  • Nykky
  • Postscriptum
  • Sulak
  • Virginie
  • Xoom

Coups de coeur littéraires

Sériesmania

  • Les Experts : Miami
  • Les Experts
  • Profiler
  • Cold case
  • Bones
  • New York, unité spéciale
  • Esprits criminels
  • 24 heures chrono
  • Dr House
  • New York, police judicière
  • New York, section criminelle
  • Médium
  • Missing : Disparus sans laisser de traces
  • Sex & the city
  • Numb3rs
  • N.C.I.S. : Enquêtes spéciales
  • FBI : Portés disparus
  • Les Experts : Manhattan
  • Grey's Anatomy

Séries cultes, mania aussi

  • Skippy le kangourou
  • Le Saint
  • Max la menace
  • L'homme de fer
  • Daktari
  • Colombo
  • Au-delà du réel
  • Flipper le dauphin
  • Au coeur du temps
  • Voyages au fond des mers
  • Les envahisseurs
  • Chapeau melon et bottes de cuir
  • Amicalement vôtre
  • Mission impossible
  • L'amour du risque
  • Starsky et Hutch
  • Les mystères de l'Ouest
  • Ma sorcière bien-aimée
  • La grande vallée
  • Bonanza
  • Au nom de la loi
  • Cosmos 1999
  • Zorro
Blog powered by Typepad