Les gardiens de la tanière

« Beautés décalées | Accueil | Deux en un »

samedi 16 décembre 2006

Commentaires

teb

En lisant tes mots j'ai le coeur qui bat plus vite ... et comme un grand vide au creux du ventre .....
le manque ... ah.. le manque.....parfois si présent...
Pourtant, finalement, je n'ai pas trop à me plaindre ...
Un gros paquet de tendresse pour toi ....

4largo

Pour ressentir le manque il faut espérer ou attendre quelqu'un, ça n'arrive pas quand on marche seul.

C'est qui Lui ?

euqinorev

Plein de tendresse pour toi aussi Teb :)

Ben non 4Largo, pas forcément, on peut aussi ressentir le manque de quelque chose que l'on espère dans l'absolu, ou auquel on n'a pas eu droit. Bien sûr que si ça arrive quand on marche seul.
Lui, c'est Lui ;-)

enriqueta

Oui. J'ai écrit un poème sur ce thème il y a plusieurs mois, si cela t'interresse je t'en retrouverai la trace.

Baïlili

Je vis depuis tellement longtemps avec le manque qu'il est devenu un compagnon très proche et, maintenant que j'aimerais m'en débarasser, il s'accroche, le bougre !

euqinorev

Oui avec plaisir Enriqueta

Moi aussi Baïlili. Mais il y en a tant de différents, et certains sont si indispensables à la vie que s'ils disparaissent... ils nous manquent ;)

VivielaVie

Le manque est une sensation parfois atroce. Pour moi largement liée à l'amour et à la haine, elle se décline sur toutes les gammes possibles de l'intensité et de l'attente. Très cruelle elle peut aussi être une torture quotidienne, si présente dans sa forme de violente souffrance, tout dépend bien sûr de ce qu'elle signifie et de ce à quoi, ou à qui, elle se rapporte. Elle se ressent partout en même temps, la tête, le coeur, les tripes, par vagues à la fois puissantes, avides, ardentes et en même temps si révoltantes...le manque est aussi preuve d'un amour, le réveil d'une guerrière endormie sur le front de son coeur, c'est surtout l'espoir, qui ouvre ses portes sur l'amour et la tendresse, et c'est aussi quand t'es pas là mon amie de moi. be carrefull on the road !
ps : je vais bien.

euqinorev

Bien sûr lié à l'amour Vivie, il est impossible de ressentir l'absence et le désir sans amour.
Jolie interprétation que la tienne. Plus lourde, mais en fait ça dépend des jours et des états ponctuels d'optimisme ou de pessimisme de notre esprit. Parfois le manque est doux parce que justement il signifie de l'amour et c'est ce que l'on y voit en premier, parfois il est atroce parce que terriblement frustrant et inhumain.
Oui, je serai carrefull sur la route promis ;)

postscriptum

La photo en bas de ton post m'évoque tellemece monde si subtil, de douceur, de volupté, de flux et de reflux, et tout le danger qui peut se cacher derrière son appel irresistible. Monde à la fois d'écume et de baïnes.
Manque, lieu d'abscence et de présence. Où la notion de mélange est peut-être la plus troublante. Tu Me manques... Désir en devenir d'une fusion intime, mais dans l'imaginaire du présent et dans la souffrance de la solitude.
Et puis si proche de ce manque qui entretient la vie, celui qui la détruit, chant des sirènes, le manque de l'addictif...

Gabriel

Oui... Je connais cette sensation de manque. Elle m'a beaucoup marquée ces derniers temps, cette foutue sensation... Merci pour votre soutient sur mon blog, les examens désormais terminés, je pourrai reprendre mes visites quotidiennes par ici, c'est un soulagement :).

Bien à vous, Gabriel.

nICO

le manque psychologique devient souvent un manque physique et vice versa, c'est amusant.

Zoubi

euqinorev

J'aime beaucoup ton idée de mélange d'absence et de présence, Postscriptum, elle est très vraie. Beau commentaire ;)

Pas de quoi Gabriel. A bientôt alors.

Je ne sais pas si c'est amusant nICO, mais tout est lié et forme un tout indissociable c'est certain.
Zoubis à toi :)

Gilles

C'est exactement ce que je ressens ma douce, merci d'avoir pensé à moi, bisouxxx

SanAntonio

je crois qu'il est des manques tels l'air que l'on respire, certains dont ne veut se défaire, d'autres dont on ne peut, puis d'autres avec lesquels on se doit de vivre, étant certain que le pire soit le manque de manque.....
dediou, j'ai bien peur d'avoir manqué de clarté sur ce "com"

Uéhtam

ta note me plaît beaucoup ma Comtesse. sa sensibilité et sa profonde justesse me parle. et à lire les commentaires de tes lecteurs, je ne suis pas le seul. une phrase en particulier m'a beaucoup frappé: "Très cruelle elle peut aussi être belle, si exaltante dans sa forme de douce souffrance". c'est ce qui m'interpelle le plus dans la notion de manque: le fait qu'il puisse être agréable et insupportable à la fois. et même qu'on en arrive presque à aimer cette "douce souffrance", qu'on en ait besoin.
plein de bisous

lydie

très jolie note encore ;)
post it express ...on peut aussi y trouver un surcroit de vie
oh OUI !
je suis totalement d'accord avec çà

pousse mousse

le manque d'amour, de cigarettes, de chocolat... même sensation de creux.... même fixation dans la tête qui renforce encore le manque....lancinant.....

cathycat66

La mer , ma mère ...me manquent.

biz

nina

je suis très touchée par ce post, je ressens ce même manque , qui après m'avoir envahi se retire , .... comme cette superbe vague ! il faut vivre avec.

Elle

Ce manque qui nous pince à l'intérieur , qui nous envahit à chaque seconde parcequ'on aime, on désire .....

Bisous ma belle

PS: pensée particulière pour toi aujourd'hui

nam-nam

ah ma véro, tu ne sais pas à quel point tes mots me rentrent dans les tripes!!!

lio

Il y a du printemps qui souffe sur les bougies de noël cette année et je crois que l on est nombrex à ressentir ce manque/ désir qui comme le yn et le yang se complètent si bien. biz mam'selle

fargo

Voltaire, Candide chapitre 30 : "Il faut cultiver son manque".

euqinorev

Bisouxxx à toi Gilles. Mais je pense à toi tout le temps tu le sais bien... :-*

Non SanAntonio, ça me semble assez clair, à moins que l'on ne soit aussi complicationnés l'un que l'autre :))
Le pire étant le manque de manque, oh que oui !

Oui on en a besoin Uéhtam, parce que ça signifie tellement de vibrations et de vie, et tellement de bonheur pour les instants où il est comblé, ou quand enfin il est comblé tout dépend de la raison du manque. Et on l'aime parce qu'il nous rend vivant, même dans la torture.
Plein de bisous à toi aussi mon Empereur

Merci et sourire Lydie

Lancinant est un mot qui colle bien à cette sensation Pousse mousse

Biz en retour Cathy, et courage pour tous ces manques

J'espère qu'il se retire pour la bonne cause Nina, parce que que la raison de ton manque est à tes côtés.
Bienvenue dans la tanière :)

Merci pour ta pensée Elle, et pour ton petit sms ce matin ;)

J'imagine assez bien Nam-nam... pensées de patience et de courage pour toi

Tu crois que c'est une question d'époque de l'année Lio ? Moi je crois que quels que soient le moment ou la date le manque peut être là, qu'il pleuve, vente, gèle ou fasse un soleil de plomb. Il est bien au-delà de ça, il est en relation avec notre coeur et non pas avec le calendrier. Enfin c'est mon avis en tout cas ;)
Biz monsieur

J'y vais de suite Fargo. Mais en attendant je dirai que d'office je suis d'accord avec cette phrase.

lio

en fait j ai juste voulu faire un brin de poésie et de parler de la saison des amours. Par ce qu il n y a pas de manque sans amour. Comme en plus les températures sont extrêment douce cette année. enfin voilà c est une simple métaphore la volonté de faire une belle phrase. biz mam'selle

euqinorev

Oki Lio. Désolée de t'avoir obligé à défleurer ta poésie mais je n'y étais en effet pas du tout, n'étant absolument pas sensible à la météo (côté moral) ou au calendrier j'ai loupé l'allusion et pas vu la belle phrase. Qui maintenant que tu me le dis est en effet très jolie. Bon, je sors, hein ? :))
Biz monsieur

Laudith

Je suis en manque d'inspiration ce soir...

Bisous et bonne nuit Euquinorev

François

Ce que tu écris est très vrai et tu l'exprimes fort bien.
Merci pour ta visite.
Bonne journée.

euqinorev

Merci pour ton passage alors Laudith. Et bisous à toi

Merci François.
Ben de rien, je suis surtout contente de voir que tu es revenu sur la toile :)

Aixue

Il est bien connu que ceux qui ont tout tout de suite ne sont pas particulierement heureux en fin de compte, alors accueillons notre manque avec reconnaissance... mais seulement pour un petit moment, hein :)

Nanoo

Je suis en manque GRAVISSIME de nutella... mais je résiste toujours!! ;o) Ça compte?? Bisous

euqinorev

En effet Estelle, il paraît d'ailleurs que l'attente est déjà la moitié du plaisir... Mais pas trop longtemps, comme tu dis ;-)

Ben je suppose que oui Nanoo :))
Bisous à toi

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

janvier 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Expressement vôtre

Boîte à zique

Invités d'honneur non blogueurs

  • Aubade
  • Haig
  • Jean-Pierre
  • Lydie
  • Mon Ange Gardien
  • Nykky
  • Postscriptum
  • Sulak
  • Virginie
  • Xoom

Coups de coeur littéraires

Sériesmania

  • Les Experts : Miami
  • Les Experts
  • Profiler
  • Cold case
  • Bones
  • New York, unité spéciale
  • Esprits criminels
  • 24 heures chrono
  • Dr House
  • New York, police judicière
  • New York, section criminelle
  • Médium
  • Missing : Disparus sans laisser de traces
  • Sex & the city
  • Numb3rs
  • N.C.I.S. : Enquêtes spéciales
  • FBI : Portés disparus
  • Les Experts : Manhattan
  • Grey's Anatomy

Séries cultes, mania aussi

  • Skippy le kangourou
  • Le Saint
  • Max la menace
  • L'homme de fer
  • Daktari
  • Colombo
  • Au-delà du réel
  • Flipper le dauphin
  • Au coeur du temps
  • Voyages au fond des mers
  • Les envahisseurs
  • Chapeau melon et bottes de cuir
  • Amicalement vôtre
  • Mission impossible
  • L'amour du risque
  • Starsky et Hutch
  • Les mystères de l'Ouest
  • Ma sorcière bien-aimée
  • La grande vallée
  • Bonanza
  • Au nom de la loi
  • Cosmos 1999
  • Zorro
Blog powered by Typepad