Les gardiens de la tanière

« Pauvre léopard de l'Amour | Accueil | Chapeau bas, très bas »

samedi 28 avril 2007

Commentaires

postscriptum

Oui, c'est une question que je me pose aussi, pourquoi on reste si longtemps, et parfois même, pourquoi on ne part jamais.
Je n'ai pas trouvé ton billet long, je l'ai trouvé émouvant de sincérité :-)
Bon weekend à toi !

francis

il y a des départs 'virtuels ' qui sont de vrais départ ,de vrais départs qui ne sont qu'illusions... ,entre les deux il y a nous -même et on s'en arrange comme on peu et ce n 'est pas simple tous les jours : côté face je suis marié depuis...30 ans,34 ans que je connais mon épouse côté pile il y a belle lurette que je ne suis plus là ...et souvent j 'aurais pu ' refaire ma vie ' comme on dit,mais à quoi bon refaire ce qui a déjà été fait,une des clé du bonheur je pense c'est de ne pas l 'idéaliser,le formaliser car c 'est quelque chose de non mesurable et variable selon chaque individu.Je pense très sérieusement que le bonheur durable à deux est un leurre,la jalousie,la possession sont les premiers dangers du bonheur

Nickie

Qu'importe, ma belle, si ce post ou ces post ne sont pas gais... Tu n'as pas à amuser la galerie. Je me dis que, lorsque que l'on s'attache à un blog, on s'attache également à la personne qui en est l'auteur.

Ça signifie aussi que, comme lecteurs, on te suis dans tes humeurs, tes hauts comme tes bas, tes joies, tes interrogations, tes coups de coeur, tes coups de gueule, etc...

Je t'embrasse et te souhaite un bon samedi XXX

vero


il y a des épreuves dans la vie qui nous font comprendre..avançer... et en tirer des conclusions parfois...souvent j'ai cette phrase en tete..ne jamais faire à quelqu'un ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse.... j'essaie de l'appliquer dans ma vie privée... pourtant les hommes mariés .. j'ai été bien tenté..
Heureusement pour toi tu as eu le déclic..parfois certaines femmes restent dans cet enfer..en ai l'exemple ..là ou j'habite..
alors tu es forte :-) et pleine de qualité alors fonçe :-)

euqinorev

Merci Postscriptum.
Oui, pourquoi. Peut-être un manque de courage, de maturité (j'étais jeune et maléable à l'époque, et sans être folle amoureuse de lui je l'aimais quand même un peu) associé à tout un mélange confus de culpabilité dans ce cas précis et de besoin de se sentir utile...

Je suis d'accord avec certaines choses que tu dis Francis, moins avec d'autres (je ne parle bien sûr pas de ce que tu dis de ta vie, où je n'ai pas à être d'accord ou pas ;) )
Le bonheur durable à deux est en effet souvent un leurre, il est très rare de rester 60 ans avec la même personne en continuer à l'aimer. ça arrive, mais c'est vraiment très rare. Par contre on peut tout à fait connaître "plusieurs vies" en une vie, on peut recommencer, on a le droit d'en avoir l'envie et d'essayer.
Et puis tout le monde n'est pas forcément pathologiquement jaloux et possessif, heureusement. Quant à nos départs oui, il y en a des bons et des moins bons, je reconnais que celui-là était particulièrement catastrophique ;)

C'est gentil Nickie. Je pense comme toi en ce qui concerne l'attachement aux blogs et aux blogueurs.
Ah la la, quel dommage que tant de kilomètres nous séparent ! Je t'embrasse fort aussi.

Je me dis souvent ça aussi Vero, ne jamais faire à quelqu'un ce que je ne voudrais pas que l'on me fasse. Mais en ce qui concerne le fait que ça ait été un homme marié ça c'est le hasard. Cet homme était malade, vraiment psychologiquement malade. Il n'avait d'ailleurs pas beaucoup de chance d'y échapper le pauvre, vu ses antécédents : père alcoolique, mère dépressive et suicidaire, un frère meurtrier, des soeurs... bref. Les rares week-ends que j'ai passés chez lui en famille j'avais l'impression d'être sur une autre planète, je t'assure qu'à côté de ce que j'avais sous les yeux Zola c'est du Barbara Cartland. Mais j'ai mis du temps avant de m'en rendre compte.
Il se serait passé la même chose sans moi, je crois que quelque chose dans son changement de relation entre sa femme et moi a déclenché quelque chose qui était latent et prêt à surgir à la première occasion, et qui aurait forcément surgi un jour ou l'autre.
Sinon oui, c'est vrai que j'ai conscience d'avoir une réelle force en moi. Mais quant aux qualités ça c'est autre chose ;))
Un bisou pour toi

teberli

Pourquoi on reste ??? Bonne question .....
Je suppose qu'on trouve toujours quelque chose à culpabiliser de les quitter ...
Bisous

euqinorev

On écrivait ensemble ma Teb !
D'accord avec toi, c'est d'ailleurs exactement ce que j'ai répondu à Postsciptum.
gros bisous

mystérieuse

Encore une fois tu prouves que tu es une femme exceptionnelle.
Mais fallait-il des preuves,il y a longtemps que je l'ai deviné
Mais les hommes ne savent apprécier ce genre de qualité...tu vois ce que je veux dire,patience ,compréhension ,écoute...ils prennent toujours cela pour un du et pourtant....
Bon WE Bisous

Enriqueta

Je pense à toi.

bourik

Je ne vois pas en quoi tu devrais t'excuser de cette note.
Blog=Espace de liberté.
Blog=je mets des bouts de MOI à votre disposition pour le cas ou ça vous intéresse.
Et, pour tout etre humain, MOI comprend tristesse et joie, réussites et échecs,doutes et certitudes, envies et pas envies,passés et futurs, ...
Ce que tu nous montres de toi intéresse, émeut, rend curieux et envieux d'en savoir un peu plus, ceux qui te lisent.
Cette tranche de vie, bien qu'assez ancienne, t'a évidemment marquée, ce n'est pas un hasard si tu la sors maintenant.
Bises

lechantdupain

J'aime ces notes où tu partages beaucoup de toi Véronique. Je pense comme toi, mieux vaut-être seul que mal accompagné, il m'a fallu beaucoup de temps pour le comprendre. Mais lorsque tu sais comme elle est chienne cette solitude, on se fait alors soi-même pauvre chien attaché à son maître (l'ombre de ton ombre) pour ne pas la retrouver... Bonne nuit Véronique, je t'embrasse.

euqinorev

Tu es adorable Mystérieuse, mais tu exagères, je t'assure qu'il n'y a absolument rien d'exceptionnel en moi !
Sinon oui en effet, beaucoup d'hommes prennent certaines choses de nous pour un dû, comme tu dis patience, compréhension et écoute.
Gros bisous à toi

Je t'embrase Enriqueta :)

Oui c'est vrai Bourik, tu as raison. Mais un blog qui n'est que sinistre ça finit par lasser quand même un peu ! :-)
En fait je crois que c'est réellement le hasard, à savoir le commentaire de Laudith dont je parle et ma réponse, citant en 2 mots cette histoire. Que j'avais d'ailleurs citée en 2 ou 3 mots à 2 ou 3 reprises dans mes tanières, notemment dans des réponses à des commentaires, mais sans jamais enrer dans les détails. Cela dit oui, après tout on peut en effet se demander pourquoi justement j'ai eu envie de tout raconter cette fois-ci, et j'avoue que je n'en sais rien du tout !
Je ne pense pas en avoir gardé de séquelles, à part bien sûr une trouille terrible de l'alcoolisme (heureusement que je ne suis pas devenue anti boissons alcoolisées et que j'aime me régaler de bons vins ! :-D), et le fait que je sois devenue un véritable appareil de contrôle anti-alcoolémie : on me souffle dessus et hop, j'affiche aussitôt le taux d'alcool dans le sang ! Loll
Bizatoi

Je suis bien d'accord JJ, et la solitude je la déteste autant que je ne veux pas être mal accompagnée, j'en assez fait de notes sur cette foutue solitude...
Je t'embrasse et te souhaite un bon dimanche

cristina

Que dire, Vero? remuer le passé, ne peut que te faire du mal...
Il faut un long travail sur soi-même pour oublier et retrouver la sérénité.
Tu ne te fais pas aider à ce niveau?
J'espère que tu profiteras bien de ce beau dimanche,etje te dis bon courage.
Bisous.

euqinorev

Cristina, je ne remue rien, je raconte. Par ailleurs on n'oublie pas son passé (à moins d'avoir des crises d'amnésie), et ça ne sert à rien d'essayer, il faut au contraire l'utiliser pour avancer et se renforcer. Et comme je viens exactement de le dire en répondant à Bourik, je n'en ai gardé aucune séquelle alors je ne vois pas pourquoi j'aurais besoin d'aide pour une histoire que ne me perturbe absolument plus.
Ce billet est juste un souvenir, un morceau de ma vie que j'ai eu envie de raconter pour illustrer le petit échange de commentaires avec Laudith sur le fait d'être seul ou mal accompagné, rien de plus. D'ailleurs il est classé dans "souvenirs" et "intimité", pas dans "douleurs", "tristesses" ou autres "déceptions"... :)
Le courage, c'est pour ma vie présente que j'en ai besoin, pas pour un passé que j'ai digéré depuis longtemps et qui ne m'importe plus ;)
Bisous à toi

VivielaVie

Ce billet avait besoin d'être écrit, je pense. Il me fait aussi froid dans le dos. Je ne me rappelais pas avoir été VRAIMENT là mais je sais que ces étapes t'ont considérablement épuisée.

euqinorev

Oh si tu as été là ma puce, mais tu es arrivée vers la fin, environ 1 an avant la fin. Et tu m'as beaucoup aidée. En lisant ton comment' je me souviens de l'appel de maman à Fréjus. C'est la mère de P. qui a répondu au téléphone, m'a dit "Véronique c'est pour toi, ta maman". Et maman : "mon lapin, j'ai une mauvaise nouvelle à t'annoncer, Virginie vient de m'appeler". Et moi tout de suite "C'est F., il est mort".
Oui, ces 5 années ont été à l'époque moralement épuisantes. Mais je m'en suis vraiment complètement remise, depuis longtemps, ça s'est terminé il y a presque 20 ans. Et je suis sincère en disant que je suis sûre de n'en n'avoir gardé aucune séquelle.

valclair

Bien sûr qu'on l'a lue jusqu'au bout cette "tartine"!
C'est très émouvant. Bien sûr toujours cette question du pourquoi on reste. Mais il y a tant de choses où à posteriori on se dit "mais comment ça se fait que j'ai agi ainsi". Avec la distance les choses paraissnet évidentes. Sauf qu'il n'y avait pas la distance justement. Alors après il n'y a pas à regretter , juste dépasser la trace douloureuse, ce que tu fais, mais je ne suis pas sûr qu'il n'y ait tout de même "aucune séquelle ", je pense que des marques inconscientes restent, c'est pour ça que c'est bien de donner en partage, ça ne peut pas faire de mal même ans après, ça contribue à approfondir le dépassement même si on croyait l'avoir déjà tout à fait accompli.
Amitiés

lio

les souvenirs sans forcément être douloureux cimentent une partie de notre vie. j'en sais quelque chose en ce moment biz mam'selle

marie

je suis allée au bout de ton post...
difficile à vivre... je ne sais quoi dire à part que tu as eu de la chance d'avoir été entourée!!!!!
Alors, oui, quelquefois, vaut mieux être seule que mal accompagnée!!!!
Mais, même sans te connaitre autrement que par ton blog (sur lequel je viens régulièrement!!), je te souhaite tout le bonheur du monde!!!

Bon week end du 1er mai à toi aussi!!!

A bientôt

euqinorev

Que de sagesse et de justesse dans tes mots Valclair... C'est vrai, c'est si facile "après", après les faits, après la distance...
En ce qui concerne les séquelles finalement je ne sais pas. Je crois que non, maintenant en vérité je n'en sais rien, en tout cas s'il y en a elles sont bien cachées. Oui, en parler et partager est important, et je crois que c'est la première fois que j'en parle autant.
Amitiés à toi

Bien sûr Lio, nos souvenirs façonnent notre présent et préparent notre futur. On ne peut pas vivre sans eux, et tout ce qui peut être dit qui les rejette n'est que facticité d'esprits enfouis dans le sable et qui se leurrent eux-mêmes.
Biz monsieur

J'ai été entourée 'après' Marie. Pendant 5 années j'ai été toute seule, ne serait-ce que parce que personne ne pouvait m'approcher sans provoquer une abominable scène ; alors j'ai rejetté tout le monde, justement pour éviter ces scènes qui me détruisaient.
Et jamais je ne les (mon entourage à l'époque, mes parents compris) remercierai assez d'avoir été toujours là, même en silence, quand enfin je me suis libérée de ces liens maudits, 5 ans après...
A bientôt :)

Petit Ange...

Merci à toi ma chère Euqinorev de faire partager un petit bout de ton expérience...je t'es trouvé plutot forte d'avoir affronté tout ça et de resté bien équilibré...sourire...ca renforce ce genre d'expérience...je pense que le faite d'en parlé pourrai donné un peu d'espoir pour les personnes dans le même cas...sourire...Bisous bien doux...Petit Ange...

l'autre marie ...

émue aussi par ton billet ...
je me rend compte que, malgré mes doutes et mes questionnements fréquents, je vis finalement une histoire plutôt forte depuis 30 ans.
alors merci de me faire prendre conscience qu'il faudrait peut-être que j'arrête de me prendre la tête ...
je te souhaite vraiment de belles rencontres pour maintenant et pour toujours.
bises !

francis

" Tout le bonheur est dans l'oubli de nos vies ratées..."
Jean-Pierre Milovanoff

C'est joliement dit mais çà ne fait pas avancer le " schmilblic "

"...Si j’attends que ce bonheur me soit offert par les autres, je serai toujours frustré. Alors, que si je suis le créateur, que je choisis parmi toutes les possibilités ce qui m’aidera à cultiver mon bonheur, je suis dans la certitude du résultat. Ce n’est pas un acte égoïste, bien au contraire ! Car si je montre l’exemple, j’offre un cadeau extraordinaire à tous ceux qui me côtoient..."

http://orion2007.blogs.psychologies.com/

Claude LEMAIRE

C'est vrai qu'il est long ce post, et pas très gai en plus...
Je passe sur l'aspect insuportable des 5 ans que tu as dû passer avec cet homme (mon amoureuse à quitté un mari -- qui lui a fait 2 enfants -- à cause de son alcoolisme et de ses dépressions, mais lui il vit toujours), mais tu as dû culpabiliser gravement en apprenant son autolyse.
Moi je pense que c'est une bonne chose cette mort, alors, (si tu nous en parles c'est que ça doit te travailler encore), dis-toi que tôt ou tard il t'aurait fait payé ton départ d'une façon ou d'une autre, et qu'il vaut mieux que ça soit comme ça.

Bises sincères
Clod

Laudith

Difficile pour moi de commenter...

Je t'embrasse véro.

tina lambda

bonsoir, c'est ma première venue et je dois vous dire que votre billet n'était pas long et que je l'ai lu avec intéret... Vous parlez d'un passé qui n'existe plus et tant mieux... en y repensant cela vous montre que vous êtes une femme forte... et pourquoi n'avez-vous réagi plus tôt...??? parce que toutes les femmes dans cette situation font pareil... vous avez eu le déclic un jour et ça c'est bien... d'autres malheureusement n'ont pas le temps de l'avoir... alors cette épreuve vous a rendu plus forte... et c'est déjà bien... nous avons toute notre chemin de croix... et chaque épreuve, sans nous mener droit au bonheur,nous enrichit... c'est déjà ça.... !
Bravo pour votre blog... ce qui m'a attiré ce sont les guépards... felins qui me fascinent...
Bravo...

PETER-PAN

Si si, jusqu'au bout sansdifficulté si ce n'est quand même le côté dramatique de ton post...
Sans chercher d'excuses à to ex-jaloux,on sombre vite dans l'alcoolisme si l'on ne seméfie pas,mais c'est une autre histoire...J'admire ton courage et ton caractère Véro, tu le sais...mais à l'intérieur de moi il y a une femme qui sommeille et c'est peut-être pour cela que je préfère donner que recevoir et que j'aime tant La Femme
Bisous très doux
JM

maitresoixante

Pour se détruire, il faut ne pas s'aimer un minimum... Et comment arriver à aimer l'Autre quand on ne s'aime pas soi-même ? Diffile... Si je puis dire, véro, même si tu n'avais pas été actrice de l'épisode, la chute aurait été la même... On ne peut faire le bonheur des gens malgré eux...

euqinorev

"Ce qui ne tue pas rend plus fort" Petit Ange, pour le coup c'est vraiment le cas de le dire vu qu'il a essayé 2 fois ! ;-) (bon, humour très noir je reconnais ;)) )
Bisous à toi

Merci, je me le souhaite aussi "l'autre" Marie ! ;)
Bises à toi

Je crois en effet qu'il attendait que ce soient les autres qui le rendent heureux Francis

Non ça ne me travaille plus depuis très longtemps Clod, j'y pense même très rarement. C'est juste l'échange de commentaires avec Laudith sur l'avant-dernière note relative au fait d'être seul ou mal accompagné qui m'a donné envie de raconter ce morceau de ma vie.
Oui tu as raison, c'est triste à dire mais c'est une bonne chose. Parce qu'il ne "savait" pas vivre, son passé était très dur et a certainement provoqué ce mal-être. Et puis, je dois bien l'avouer, après la culpabilisation est venu une sorte de soulagement. Je sais c'est affreux de dire ça. Mais à la fin j'avais très peur de lui et je crois que j'aurais passé le reste de ma vie à avoir peur qu'il me retrouve...
Bises à toi

Des gros bisous Laudith

Hello Tina Lambda, et bienvenue dans la tanière.
Oui, c'est un passé lointain, terminé depuis presque 20 ans.
Si vous aimez les guépards allez faire un petit tour dans la rubrique Félineries, je crois que c'est la "leçon de félins N° 5"
A bientôt :-)

D'autant qu'il avait l'hérédité pour ça JM, père alcoolique et mère dépressive.
En effet, je crois que tu es l'un des hommes que je connais ou ai connu qui aime et respecte le plus la Femme...
Bisous très doux à toi aussi

Oh que non il ne s'aimait pas Maitresoixante. Et tu as raison, comme je l'ai dit dans une réponse ce qui s'est passé se serait passé de toute façon, à un moment ou à un autre, même sans moi.
Bises

Mel'O'Dye

sourire ... moi j'ai tenu plus de 9 ans ... mais j'évite d'en parler, tout simplement parceque je ne supporte pas de voir le regard des autres changer ... je ne supporte tout simplement pas cette p*tain de pitié qui affleure, même dans leurs silence.
merci pour ces mots, simples et vrais ...
plein de bises ;-*

euqinorev

Je ne pense pas qu'il s'agisse de pitié Mel', pourquoi pas simplement de la compassion et peut-être aussi du respect ? C'est ce que j'ai personnellement chaque fois ressenti (même si je n'en parle pas non plus tous les 4 matins, ne serait-ce que parce que j'y pense rarement).
En tout cas tu sais maintenant que tu peux m'en parler, à moi...
Plein de bises pour toi aussi ma belle.

DUKE

As-tu bien tout vérifié.Rien ne m'indique qu'il y ait un problème à
propos de l'écoute de la Zic.
Un brin de muguet pour me faire pardonner.
Bisou parfumé.
Duke

pousse mousse

je suis rentrée de vacances... j'arrive avec le 34ème commentaire, je n'ai pas eu le courage de lire les 33 premiers...
Pourquoi on reste ???
C'est la question que je me pose, oui je crois que la jalousie est dangereuse, invisible et vraiment pernicieuse.
Je crois au fait qu'on a plusieurs vies, je termine celle-là j'espère...

euqinorev

Ce n'est pas de ta faute DUKE, ça doit venir de mon ordi, de temps en temps il ne lit pas les fichiers son je ne sais pas pourquoi.
Mais je prends avec plaisir ton brin de muguet et ton bisou parfumé :)
Un doux bisou à toi en retour

Que la jalousie soit dangereuse et pernicieuse Pousse mousse ça c'est certain. Mais invisible ça non, je t'assure que j'ai bien vu la sienne au quotidien pendant 5 années !
Je crois aussi que l'on a plusieurs vies en une. Bonne chance pour ta prochaine...

souad

Bonjour Véronique
Ca fait du temps que je n’ai ni blogué ni rendu visite à des blogs. Le premier blog que j’ai pensé à voir après ma longue absence est le tien via la grande grange, et je suis contente de te retrouver aussi courageuse, profonde, et combien humaine et généreuse. Je comprends ce que tu ressentais, car j’ai vécu une relation semblable. Mon dieu tu racontais presque un morceau de ma vie, les seules différences sont, d’une part, le fait que mon homme était plutôt veuf et, d’autre part il ne s’est pas suicidé quoi qu’il menaçait de le faire chaque fois que je voulais mettre fin à l’enfer qu’était notre relation. Quant à la jalousie, les pleurs, les scènes, la violence, le harcèlement après que je venais de le quitter, c’était comme tu racontes. Et j’avais peur de lui .Il ne me frappait pas, mais j’avais peur qu’il le fasse, et donc c’était comme s’il le faisait. Je n’oublierai jamais la force dont il me tentait la manche un jour en m’accusant de vouloir partir avec un autre alors qu’il me connaissait assez bien. Et quand il buvait, il devenait un autre, je ne le reconnaissais plus : il devenait brutale et grossier, et le matin, il ne se souvenait de rien. Au début, je revenais parce que je l’aimais, trop même, mais après, c’était parce qu’il avait des qualités que j’aimais beaucoup : il était cultivé (il avait trois doctorats , , il jouait le tennis formidablement bien, le seule avec qui je sentais que je faisais vraiment du tennis, et tout comme moi, il adorait faire des mots fléchés, en plus, il avait tous mes vices quoi que, lui, il abusait...Je le quittais maintes fois et je revenais : les premières fois par amour, après, par peur. Quand il m’avait proposé le mariage, j’ai répondu oui à condition qu’on ne cohabite pas. Il avait beau essayé de me convaincre mais je ne pouvais pas accepter parce que, d’abord, j’ai un autre monde où il n’avait pas de place : j’écris, je peints , j’ai besoin de rester seule un moment chaque jour pour mettre un peu d’ordre dans mes pensées et des fois pour ne rien faire, juste flâner, rêvasser, ruminer ma vie, et à lui, tout cela ne disait rien. Lui, il voulait mon attention tout le temps rien que pour lui. Je suffoquais et je n’étais pas à jour dans mon travail à cause de lui à force qu’il ne supportait pas qu’on se sépare même pour un moment. J’étais déjà désordonnée quand je l’avais connu, mais j’empirais. Je ne m’aimais plus, je ne me supportais plus. J’avais des crises de conscience vis-à-vis de tout mon entourage à cause de lui, tellement c’était lui tout le temps. Je voulais le quitter et j’ajournais cela chaque fois jusqu’à un jour où il passait la nuit chez moi, et il avait bu comme une éponge et ainsi commencèrent ses accusations que je ne l’aimais pas, que j’avais un autre, que chaque fois que je le quittais, c’était pour un autre. Chaque fois où je ne répondais pas au téléphone, car j’étais dans la sale de bain par exemple, c’était une scène où je me trouvais accusée de tromperie. Ce n’est qu’en déménageant sans lui dire où, que j’ai fini par ne plus avoir peur qu’il passe me faire l’une de ses scènes. Pendant très longtemps, j’ai eu peur qu’il vienne me faire un scandale, et jusqu’à maintenant j’ai peur au point qu’il m’arrive d’espérer sa mort. Je sais que je ne trouverai jamais meilleur que lui quant à certaines qualités, mais je sais aussi que le plus suicidaire serait que je revienne à lui.
Voilà, je te dis de nouveau que j’adore comment tu oses, comment tu écris et comment tu engages tes lecteurs.
Beaucoup de bises, et bon courage !

euqinorev

Merci pour ton émouvant témoignage Souad. J'espère que tu arriveras à lui résister définitivement, et je te souhaite de tout mon coeur de trouver le bonheur.
Merci aussi pour toutes ces gentilles choses que tu me dis, je vais peut-être bien finir par avoir un petit peu confiance en moi avec tout ce que vous me dites tous ! :-)
Je t'embrasse, et surtout bon courage à toi.

aril

tranche de vie qui laisse des traces...bravo pour avoir eu la force de partir et de refaire confiance en la vie! à quelqu'un d'autre.....

Nanoo

J'admire le courage qui a été le tien de rester envers et contre tout! Il a eu beaucoup de chance de t'avoir... après il a choisi seul sa voie...
Tu es quelqu'un de formidable... ahhh tu le savais déjà... pas grave!!
plein de bisous

mariemadeleine

Pourtant il y a des gens biens, partout! (mais qui ne nous "conviennent" pas...)
Nous ne sommes pas prêts et prêtes à franchir le pas, nous attendons( partir ou rester) jusqu'à ce qu'il soit trop tard???!
Bien sûr je parle pour moi!

euqinorev

J'ai un instinct de conservation et de préservation très fort Aril. Bon, certes là il aurait pu se réveiller plus tôt, mais le principal est qu'il ait fini par fonctionner !

Tu es adorable Nanoo. Non, je ne le sais pas (oups, je vais me faire gronder par mon Ange gardien, clin d'oeil pour lui), mais si vous continuez à me le dire je vais peut-être commencer à y croire un tout petit peu ?
Plein de bisous à toi

Je ne me suis pas rendu compte tout de suite qu'il était comme ça Mariemadeleine. ensuite je n'y suis pas arrivée parce que j'étais sous sa coupe, et surtout parce que je ne voulais pas l'abandonner. Je crois que jusqu'au jour où j'ai pris la décision de le quitter je ne me suis même jamais posé la question, je devais rester et c'était tout. Et je refusais tout dialogue à qui essayait de me persuader de partir.
Sinon, les gens bien me conviennent je t'assure ;-)

Aixue

Et ben, quelle vie que la tienne !

Très bonne semaine

ambreneige

bonsoir
j'ai lu ce post avec beaucoup d'intérêt
c'est vraiment bizarre car je viens juste de mettre un commentaire sur un blog ami au sujet des femmes battues
et là, il s'agit aussi de beaucoup de violences dans la relation
bonne soirée

euqinorev

Ben oui Estelle, côté coeur ça a toujours été la pagaille, quelle qu'elle soit !
Mais bon, je n'ai vécu qu'une seule fois ce genre de chose heureusement.

C'était en effet très violent Ambreneige, même si je n'étais pas battue.
Bonne journée à toi

paola

oui,la vie nous reserve de belles surprises comme de moins belles.
Tout ce que j'espere pour toi c'est que tu as pu te retrouver et surtout que tu ai pu trouver l'amour, qqn sur qui compter, à qui tu peux faire confiance les yeux fermés(oui, ça existe!).
J'ai moi-même vécu une histoire passablement similaire à la tienne.
J'étais tombée amoureuse d'un homme qui venait de se séparer de sa femme car elle le trompait(ceci au bout de seul. 1 année de mariage)
Homme extraordinaire, avec beaucoup de qualités et très sensibel malgé une enfance brisée par les coups et les insultes(son père, puis son beau-père).
Un écorché vif qui lui aussi avait des problêmes liés à l'alcool.
Il ne buvait pas dès le matin mais le soir seulement(1,2 bières puis un litre de vin rouge ou plus)
Le début de nôtre relation à été très tumultueuse car il voulait absolument savoir les détails sur ma vie sexuelle avant lui!
J'avais tellement peur qu'il me prenne pour une fille trop facile ou trop spéciale que je n'arrivais pas à lui dire toute la vérité en une seule fois.
Il y avait des coups, des menaces, une fois il s'est même ouvert la main en cassant un tableau, il y avait du sang plein le salon.
Il m'afrappé à plusieurs reprises; je suia même allé me présenter à mon futur employeur avec un oeil au beurre noir.
CATASTROPHE
Bref, je suis de tout coeur avec toi et merci pour les belles images de félinous(mon ex ami les adorait aussi.
Je pense encore à lui chaque jour qui passe
Bisou à toi, aime la vie et ses beautés

euqinorev

Merci pour ton passage Paola.
Non je n'ai pas trouvé l'amour, juste une longue suite de relations. Sans suite, elles. Et quelques amours, aussi, mais également sans suite. J'aime la vie, mais elle me fatigue de plus en plus fréquemment...
Bon courage à toi :)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

janvier 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Expressement vôtre

Boîte à zique

Invités d'honneur non blogueurs

  • Aubade
  • Haig
  • Jean-Pierre
  • Lydie
  • Mon Ange Gardien
  • Nykky
  • Postscriptum
  • Sulak
  • Virginie
  • Xoom

Coups de coeur littéraires

Sériesmania

  • Les Experts : Miami
  • Les Experts
  • Profiler
  • Cold case
  • Bones
  • New York, unité spéciale
  • Esprits criminels
  • 24 heures chrono
  • Dr House
  • New York, police judicière
  • New York, section criminelle
  • Médium
  • Missing : Disparus sans laisser de traces
  • Sex & the city
  • Numb3rs
  • N.C.I.S. : Enquêtes spéciales
  • FBI : Portés disparus
  • Les Experts : Manhattan
  • Grey's Anatomy

Séries cultes, mania aussi

  • Skippy le kangourou
  • Le Saint
  • Max la menace
  • L'homme de fer
  • Daktari
  • Colombo
  • Au-delà du réel
  • Flipper le dauphin
  • Au coeur du temps
  • Voyages au fond des mers
  • Les envahisseurs
  • Chapeau melon et bottes de cuir
  • Amicalement vôtre
  • Mission impossible
  • L'amour du risque
  • Starsky et Hutch
  • Les mystères de l'Ouest
  • Ma sorcière bien-aimée
  • La grande vallée
  • Bonanza
  • Au nom de la loi
  • Cosmos 1999
  • Zorro
Blog powered by Typepad